De la survie dans la tempête

Rédigé par Jeey - 10 février 2015 - Aucun commentaire

Un ancien texte retrouvé. Date de 2011.

"De la survie dans la tempête"

Voici le Populis, un vieux chalutier presque à la retraite, vestige d’une gloire passée quand sa renommée s’étendait  d’Azawad au Siam et qui accueillait alors des marins de tous horizons et leur faisait vivre mille et une aventures.

Aux commandes, Cap’tain Jack, un grand gaillard qui a longtemps pensé ne jamais finir à la barre. Lui aussi avait connu ses grandes heures, des réceptions fastueuses chez les tribuns africains aux délices des mœurs nippons. Mais aujourd’hui, il n’a plus pour lui que sa bouteille d’alcool mexicain et ses vieux souvenirs, tant qu’il s’en rappelle.

Pour l’avenir, Cap’tain Jack compte bien sur Nick le Borgne pour s’assurer une retraite méritée. Nick a racheté le rafiot, certainement avec de l’argent sale, glané dans quelque affaire maritime de bas fond. Qu’importe, l’argent n’a pas d’odeur et ce n’est pas la première fois qu’il profitera des fruits de quelque larcin. Nick, pour le moment, s’évertue à nettoyer le pont à grands jets d’eau sous pression, cherchant à envoyer vers les bas fonds les affaires des derniers arrivés. Il voudrait faire de cette barcasse un yacht, y accueillir ses amis et sa femme, une immigrée, enceinte jusqu’aux yeux.

Mais voici que le temps se gâte : de gros nuages noirs venant du sud s’amoncellent ; le vent se lève et les toiles sur le pont claquent ; les éclairs semblent faire craquer le ciel. Les vagues cognent de plus en plus sèchement la coque du Populis. Le navire se plie et s’écrase au rythme des déferlantes ; une vague l’emporte et le bateau crie !

_ « Voie d’eau à bâbord ! Voie d’eau à bâbord ! » s’écrit Nick.

_ «Vingt’dieux, Nick, prends ce seau et écope ! » dit Capt’ain Jack.

Nick, le seau en main, reste immobile, contrairement à son habitude. Il semble pensif.

_ « Nick, bon dieu, aide-moi donc, ne reste pas planté là et fais quelque chose ! »

Alors Nick, se penche au-dessus du bastingage, remplit le seau et le vide à l’intérieur du bateau.

_ « Putain, Nick, qu’est-ce que tu fais ? » hurle Capt’ain Jack.

_ « Je fais ce qu’on m’a toujours dit de faire ! » répond Nick. Et de continuer une fois, deux fois, encore et encore, participant au naufrage.

_ « Nick ! Déconne pas merde ! Tu fous quoi ? Tu veux nous faire couler ? »

_ « Casse toi pauv'naze, je fais ce qu’on m’a toujours dit de faire ! » répète Nick.

_ « Mais qu’est-ce qu’on t’a dit de faire à la fin ? » s’énerve Capt’ain Jack.

Nick lève alors la tête, plante son regard dans les yeux de Capt’ain Jack et réplique :

« On m’a toujours dit d’être du côté du plus fort. »

Le tôlard

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot xuacq ? :